“Plus préoccupé que jamais par la situation des défenseurs des droits humains” Expert des Nations Unies

New York – Les défenseurs des droits humains sont attaqués, criminalisés et font face à de plus en plus de barrières administratives et légales, a déclaré aujourd’hui un expert des Nations Unies, appelant les États à renouveler leur engagement envers la Déclaration sur les défenseurs des droits humains, vingt ans après son adoption.

“La Déclaration est progressivement devenu un des piliers du projet pour les droits humains et des ressources ont été dévolues à la protection et à la promotion des défenseurs. Je suis toutefois plus préoccupé que jamais” a reconnu Michel Forst, Rapporteur spécial des Nations Unies dans son dernier rapport.

 

Nous sommes face à un panorama alarmant concernant la situation des défenseurs. Leur situation se détériore partout dans le monde et ce, malgré les obligations des États de protéger ces personnes”.

 

Forst a souligné que malgré l’existence de fonds pour mettre en œuvre les dispositions de la Déclaration plus de 1000 défenseurs ont été tués entre 2015 et 2017.

 

L’impunité systématique et généralisée est un signal très négatif envoyé aux familles des victimes ainsi qu’à toutes les personnes mobilisées pour la défense des droits humains” a ajouté le Rapporteur spécial devant l’Assemblée générale des Nations Unies. ”Et au-delà de ces attaques et assassinats ce sont nos droits, notre démocratie qui sont en danger”.

Par ailleurs, Forst a signalé que l’existence même de son mandat en tant que Rapporteur spécial des Nations Unies a fait l’objet d’attaques.

Le Rapporteur spécial a mentionné que les célébrations du 20ème anniversaire de la Déclaration qui ont eu lieu tout au long de cette année ne doivent pas seulement permettre d’analyser la situation des défenseurs mais également d’établir une vision pour le mouvement des droits humains pour les années à venir.

Une série d’activités se dérouleront d’ici la fin 2018 et incluront le Deuxième sommet mondial des défenseurs qui se tiendra à Paris du 29 au 31 octobre. Mi-décembre, un panel de haut-niveau se tiendra quant à lui à New York et permettra d’échanger sur les bonnes pratiques et les nouvelles opportunités pour mieux mettre en œuvre la Déclaration.

 

Forst a souligné que la Déclaration reconnait le rôle central que jouent les individus et groupes dans la réalisation des droits humains “les défenseurs des droits humains ne se tiennent pas héroïquement devant nous, ils n’existent pas en dehors de nous. Ils sont chacun et chacune d’entre nous, ce sont nos familles, nos voisins, nos amis et collègues”.