logo ONU

Berta Caceres

Pas de contenu disponible pour le moment.

Berta Caceres

Berta Caceres était une défenseure hondurienne de l’environnement et des droits des peuples autochtones. Elle est la cofondatrice du Conseil national des organisations populaires et autochtones du Honduras.

Elle a joué un rôle primordial dans la lutte du peuple indigène Lenca du Honduras contre la construction d’un grand barrage qui détruirait le Rio Blanco.

 Berta Caceres

© Goldman Environmental Prize

Son combat pour le respect de l'environnement et des terres autochtones

En 2006, Berta Caceres a été sollicité par des membres de la communauté du Rio Blanco au sujet de la construction d’un barrage sur leur territoire, emportant de sérieuses dégradations de la rivière.

En réponse à cette sollicitation, elle entrepris une campagne contre la construction et déposa des plaintes et recours auprès des autorités.

Ces plaintes ont été ignorées et les autorités ont falsifié le soutien de la communauté en les forçant, par des pressions diverses, à accepter le projet de construction.

 

Des attaques pour l'empêcher d'agir

Pour avoir organisé un blocus routier, Berta Caceres et les membres de la communauté ont souffert de tentatives d’évictions et d’attaques violentes de la part des forces de sécurité honduriennes. 

Un des manifestants a été tué, d’autres attaqués avec des machettes, détenus et torturés. Berta Caceres a été victime de menaces de viol et de mort, a été suivie et surveillée, a été l’objet de deux mandats d’arrêt et a dû se cacher à de multiples reprises.

Pour un tel engagement et un tel courage, Berta Caceres a été récompensée par le prix le plus prestigieux pour les défenseurs de l’environnement, à savoir le Prix Goldman pour l’environnement.

Le traitement accordé par les autorités honduriennes à l’encontre de Berta Caceres illustre les difficultés que rencontrent les défenseurs de l’environnement dans ce pays où ces personnes sont de plus en plus victimes de violences et d’actes d’intimidation.

Depuis 2009, le Honduras a connu une forte croissance de mégaprojets dont les effets s’avèrent néfastes tant pour l’environnement que pour les communautés autochtones qui sont forcées à quitter leurs terres ancestrales.

Berta Caceres a été lâchement assassinée dans la nuit du 2 au 3 mars 2016. Son ami et défenseur des droits humains, Gustavo Castro Soto a été blessé lors de l'attaque qui a coûté la vie de la défenseure hondurienne.  Ce meurtre a généré une vague d'indignation dans le monde entier.

 

Déclarations disponibles sur ce sujet

Une communication a été envoyée au gouvernement hondurien concernant les dénonciations de menaces, actes d’intimidations et assassinats dont sont l’objet les défenseurs des droits humains en Honduras. La Rapporteuse Spéciale, Margaret Sekkagya, était l’une des signataires de cette communication (communication uniquement disponible en espagnol). 

Suite à l'assassinat de Berta Caceres, le Rapporteur spécial a publié plusieurs déclarations demandant au gouvernement du Honduras la mise en place rapide d'une enquête impartiale et indépendante pour retrouver et condamner le meurtrier de la défenseure.

Voici quelques déclarations (en espagnol):

 

Tags: 
défenseur de l'environnement, du droit à la terre et pour la responsabilité des entreprises

Pour Protecting Defenders, votre expérience sur notre site est une priorité. C’est pourquoi nous utilisons des cookies au titre de notre intérêt légitime à améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies, par Protecting Defenders.

Informations