logo ONU

Yara Sallam

Pas de contenu disponible pour le moment.

Yara Sallam

Yara Sallam est une féministe et défenseure des droits humains égyptienne. Elle exerce en tant qu’avocate et experte pour de nombreuses organisations égyptiennes et internationales spécialisées en droits humains comme l’Initiative Egyptienne pour les droits personnels (EIPR), ou encore la Commission Africaine des droits de l’Homme et des peuples.

Elle est particulièrement engagée dans le domaine des droits des femmes en oeuvrant pour l’exercice de leurs droits civils et politiques ainsi que pour les libérer des violences sexuelles dont elles sont victimes.

Yara Sallam

Son arrestation et condamnation

Yara Sallam a été arrêtée alors qu’elle manifestait contre une loi égyptienne qui réduisait de manière conséquente la liberté de protester en Egypte. Son arrestation a eu lieu alors qu’elle était en marge de la manifestation et isolée. 

Le 28 décembre 2014, Yara Sallam a été condamnée à deux ans d’emprisonnement. Cette condamnation s’accompagne d’une surveillance policière accrue d’une période de deux ans dès sa sortie de prison.

Elle a été libérée le 24 septembre 2015 bénéficiant d'une grâce présidentielle accordée à une centaine d'autres egyptiens et egyptiennes. 

Le jour de son arrestation, 23 autres manifestants ont également été arrêtés parmi lesquels six étaient des femmes.

La police a mis fin à la manifestation pacifique pour le retrait de la loi par l’usage de gaz lacrymogènes. Certains des détenus ont fait état d’insultes et de mauvais traitements perpétrés par les forces de police. Les participants à la manifestation ont été condamnés pour violation de la loi relative aux manifestations et rassemblements publics, pour dégradations de biens publics, pour possession de matériaux inflammables et pour avoir pris part à une démonstration de force ayant pour but de terroriser la population.

 

Documents et déclarations

Le Rapporteur Spécial, conjointement avec d’autres Rapporteurs Spéciaux, dont le Rapporteur spécial sur la liberté d’expression, a envoyé une communication à l’Etat d’Egypte afin de lui faire part des violations qu’auraient subies Yara Sallam et quatre autres femmes défenseurs des droits de l’Homme (uniquement disponible en anglais). 

 

Pour Protecting Defenders, votre expérience sur notre site est une priorité. C’est pourquoi nous utilisons des cookies au titre de notre intérêt légitime à améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies, par Protecting Defenders.

Informations